Qualité visuelle

Scroll down

Depuis l’annonce du projet de corridor du nouveau Pont Champlain, plusieurs parties prenantes ont fait part de leurs attentes par rapport à la qualité architecturale du nouveau pont et du corridor dans son ensemble.

Pour doter la région de Montréal d’un pont emblématique, le gouvernement du Canada a innové tout en respectant le cadre type des approvisionnements canadiens en partenariats public-privé. À l’été 2013, une démarche visant à évaluer différentes options pour assurer la qualité architecturale du nouveau pont a été entreprise de concert avec la Ville de Montréal.

Le gouvernement du Canada, suite à cette démarche, a porté son choix sur le modèle de la conception prescrite, soit l’illustration de la forme et/ou la géométrie des composantes architecturales essentielles du nouveau pont pour assurer la qualité architecturale de ce dernier, et ce, tout en laissant assez de flexibilité au partenaire privé pour innover.

Le gouvernement du Canada a retenu les services de la firme d’experts-conseils en ingénierie ARUP, qui s’est adjoint les services des firmes Dissing+Weitling et Provencher Roy, pour élaborer la forme et la géométrie du nouveau pont.

Un comité d’examen architectural, composé d’experts locaux en matière d’architecture et de design, a également été mis en place avec pour mandat de conseiller le gouvernement du Canada sur la priorisation des composantes du projet qui méritent une attention particulière en matière de qualité architecturale et sur les solutions envisagées.

Le corridor du nouveau pont Champlain a donc été conçu pour être un corridor de classe mondiale empreint d’une identité visuelle qui contribue de façon positive à son statut de porte d’entrée principale de Montréal, qui reflète les valeurs de la collectivité et qui respecte le contexte environnemental dans lequel il s’insère.

Le projet maintenant dans la phase de réalisation, le gouvernement du Canada et Signature sur le Saint-Laurent travaillent étroitement avec les différentes parties prenantes d’une part, pour assurer l’adéquation entre les phases de conception et de réalisation du projet, d’un point de vue architectural, et, d’autre part, pour contribuer à la réussite de l’intégration du projet dans son paysage urbain.