Actualités

Comprendre la mise en place d’une entrave routière en une infographie

Depuis le début du projet, Signature sur le Saint-Laurent procède à différentes entraves routières, afin de réaliser les  travaux liés à la construction du corridor du nouveau pont Champlain. Elles sont mises en œuvre  pour dégager des aires de travail, faire de l’espace pour accueillir de l’équipement de chantier et permettre aux travailleurs de manœuvrer dans un cadre sécuritaire.

Au cours des prochains mois, des entraves routières importantes sont prévues notamment à L’Ile-des-Sœurs, pour permettre l’exécution de travaux destinés à continuer la reconfiguration l’A15 dans le nouvel axe du futur pont Champlain.

Si une entrave se matérialise souvent par des cônes orange et la fermeture partielle / complète de routes pour les usagers, il existe en amont tout un processus de collaboration avec les principaux partenaires techniques concernés, facilitant ainsi la prise de décisions.

 « Lorsque des travaux de construction demandent une entrave routière, deux principes guident toujours notre prise de décision : la sécurité des usagers, des citoyens et des travailleurs ainsi que la fluidité de la circulation. Le travail de notre équipe de mobilité consiste alors à trouver la solution qui répond à ces critères en collaboration avec les différents partenaires techniques. Nous devons tenir compte aussi des chantiers à proximité afin de bien se coordonner. Il s’agit d’un travail réfléchi de quelques mois avant que finalement se matérialise l’entrave sur le terrain et que la construction commence » explique Geneviève Campeau, directrice des opérations, entretien et maintien de la mobilité pour le nouveau pont Champlain.

Pour vous aider à mieux comprendre les différentes étapes menant à la mise en place d’une entrave routière, Signature sur le Saint-Laurent vous propose une infographie qui détaille un peu plus ce processus et le travail de notre équipe en mobilité.

Vos commentaires

Nous vous suggérons