Actualités

Transport de pièces hors-normes au chantier du nouveau pont Champlain

La stratégie de construction du nouveau pont Champlain repose, entre autres, sur la fabrication hors site de pièces qui sont acheminées par la suite au chantier. Cela nous permet de travailler sur plusieurs fronts en parallèle et d’assembler les pièces sur les différentes plateformes de travail.

Ces pièces sont fabriquées dans différentes usines au Québec et sont généralement de poids et de dimensions « hors-normes ». Considérant que des nouvelles limitations de charge ont été imposées sur certaines infrastructures provinciales et fédérales au cours de la dernière année, dont notamment l’échangeur Turcot et le pont Champlain, nous avons adapté notre stratégie en limitant le transport routier et en optant pour une plus grande utilisation du transport maritime et ferroviaire. 

Dès que cette situation a été identifiée, nous n’avons ménagé aucun effort pour minimiser les impacts liés à ce réaménagement logistique. Nous travaillons en collaboration avec les parties prenantes pour trouver des solutions.

De plus, au mois d’août 2016, lors d’un « briefing » technique pour les médias, nous avons expliqué  les défis liés au transport des pièces nécessitant des permis spéciaux, pour la construction du nouveau pont Champlain.

 

Infos sur les pièces fabriquées hors site
nécessitant des permis spéciaux de transport

Segments en béton: 360

  • Segments destinés à la partie inférieure du pylône principal : 44
  • Segments destinés aux piles d’approches : 316
  • Dimensions type : 1.5m/8.5m/ 4.9 m ou 3.3m/5.1m/3.5m
  • Poids : Entre 30 et 75 tonnes métriques

 

Poutres caissons en acier : 600

  • Poutres caissons destinées à la superstructure des approches du nouveau pont
  • Dimensions type : 3.3m/35.5m/3.1m ou 4.4m
  • Poids : Entre 40 et 80 tonnes métriques

 

Selon le cas, les segments et les poutres caissons fabriqués hors site sont acheminés, par route, par barges ou par voie ferroviaire. Déjà plusieurs de ces pièces ont été transportées au chantier et les livraisons continueront au cours des prochains mois.

Nous déployons tous les efforts pour relever ce défi. Notre objectif demeure de livrer le pont le 1er décembre 2018, un pont de qualité qui fera la fierté de la région de Montréal, du Québec et de l’ensemble du pays.

Vos commentaires

Nous vous suggérons