Actualités

La pêche à la jetée ouest… pour le suivi des passes à poissons

Construites l’automne dernier, les trois passages à poissons sur la jetée ouest, situées à L’île-des-Sœurs, font maintenant l’objet d’une pêche bihebdomadaire depuis quelques semaines afin de vérifier l’utilisation de ces passages, conçus pour recréer les conditions hydrauliques optimales pour la montaison des poissons. L’installation des passages à poissons était une condition essentielle, émise par Pêches et Océans Canada, pour aller de l’avant avec la construction de la jetée ouest, l’automne dernier.

 

Les captures sont au rendez-vous!

Depuis le début du printemps, plus d’une cinquantaine de poissons ont été pêchés, ce qui représente un nombre satisfaisant, considérant que les pièges sont installés, deux fois semaine, à raison d’une période couvrant moins de 24 heures. Ces prises effectuées ponctuellement nous permettent de constater que les passes sont effectivement franchissables et confirme la conception adéquate des ouvrages.

Entre autres espèces, sept achigans vigoureux de plus de trente centimètres (dont un de 49 cm) se sont retrouvés dans les filets et une anguille d’Amérique a aussi été pêchée dans les verveux. Dès leur capture, les spécimens sont identifiés ainsi que leur stade de développement (adulte, juvénile), mesurés et relâchés par la suite en amont afin qu’ils puissent continuer leur chemin. Les suivis effectués par l’équipe environnement servent à valider la fréquentation des passages par les différentes espèces de poissons.

Controle passe a poissons - Nouveau pont Champlain 1

 

L’objectif des passages à poissons

Le but des trois passages est de ne pas obstruer le corridor présumé de migration des poissons et de conserver les accès aux frayères situées en amont de la jetée ouest.

Il y a deux passages à poissons qui servent surtout à faciliter le déplacement journalier des plus petits poissons, perchaudes, brochets, achigans qui voyagent en amont et en aval de la jetée, là où le courant est moins fort. Des filets en cerceaux (verveux) sont installés au bout des deux passages, pour obtenir un échantillon du type de poissons qui les fréquentent.  Les poissons empruntent ces deux passages pour aller vers leur territoire d’alimentation ou encore pour se diriger vers des aires de repos, situées de part et d’autres de la jetée.

Puis la passe à poissons #3,  située à l’extrémité de la jetée, permet aux  grands migrateurs de suivre leur trajectoire de migration. Une cage en métal est installée à l’intérieur pour capturer les poissons de plus grande taille. Il s’agit des meilleurs nageurs qui se déplacent dans des courants plus rapides en période de migration.

Quatre espèces sont notamment ciblées :

  • Esturgeon jaune
  • Alose savoureuse
  • Anguille d’Amérique
  • Doré

De ces espèces, l’esturgeon et l’anguille sont des espèces ayant un statut d’espèce menacée au Canada alors que l’alose est sur la liste des espèces vulnérables au Québec.

Cette année, la montaison des poissons a été légèrement retardée, la température de l’eau a mis du temps à se réchauffer et son débit, à descendre.

Une situation qui n’est pas anormale mais qui pourrait prolonger la saison de la pêche jusqu’à la fin juin.

 

Vos commentaires

Nous vous suggérons